• ©En chaque chemin une destination

     

    Armée de son vécu

     

    La guerrière du temps fit le tour de sa mémoire

     

    Elle y découvrit sa conscience, et le « savoir »…

     

    Consciente

     

    La guerrière ôte son armure

     

    Alourdie de batailles délivrées

     

    Les unes perdues

     

    D’autres remportées…

     

    Il est bien loin le temps

     

    Où elle se bâta pour des châteaux

     

    Ils se sont avérés de sable…mouvants

     

    À quoi bon ramer contre-courant

     

    Voguer des océans…

     

    Naviguer les flots salés

     

    Se noyer d’illusions

     

    Quand de la rive, elle se libère des rêves brisés…

     

    Sa conviction ?

     

    Tout chemin, même si ardu,  mène à destination!

     

    La guerrière dépose son armure

     

    Dépose ses armes usées

     

    Profite du repos mérité

     

    Sa bataille continue

     

    Mais la conquête, semble à sa portée…

     

     

    © Moi-Même

     

     

     


    3 commentaires
  • © Lettre à Moi-Même

    Rapelle toi du temps

    oú tu portais sur tes épaules les malheures

    Ce fut comme si la vie n’avait qu’un sens

    la pénitence…

    Tant de nuits en plein jour

    Évenements banales aux proportions demusurées

    Solidaire à toutes les peines

    pour oublier les tiennes…

    Qui a frappé à la porte de tes soupirs?

    Qui t’a prété main forte ?

    Dans le sentiment d’être Seule

    Tu as plongé… puis remonté

    L’incompréhension des autres n’est pas une fatalité

    Dans ton côté sombre, avoir de la compagnie s’est avéré inutile

    Tes réfléxions, tes décisions, qui aurait le courage de les contredire?

    Autant certaine que sourde

    La rage te porpulse mais le désaroi te noye

    L’envie t’oxygène

    Ta force est espérée indéme…

    Rapelle toi…

    Toutes les excuses trouvées

    L’emmélé de tes pensées

    Ta recherche de raison

    Tes prises de décisions

    Tes erreurs, tes choix, tes valeurs, tes convictions

    Ta vie en est repplète!

    Dans le brouillard, tu as trouvé des repères

    Ton vécu ne poura pas disparaitre

    Car le vécu

    N’est pas un papier brouillon que l’on jète…

    Être en vie se résume au fait de respirer… peut-être

    Vivre c’est aussi

    L’ emsemble des actions accomplies

    Avec des joies et tristesses

    Adresses et maladresses

    Des doutes et certitudes

    Décisions , abandons

    De rêves en suspend

    Des chemins d’égarement

    Mais surtout

    Le sens que tu donnes à ton parcours…

    ©Moi-Même


    15 commentaires
  •  

    ©Larmes du ciel

     

    Le vent souffle

    bientôt tombera la pluie!

    La pluie tombe

    Si elle pouvait laver la misère de ce monde !

    Larmes du ciel cristalines…

    Indésirables pour les uns

    Enviables pour les autres

    Ont la valeur du diamant

    Leur musique me berce … me fait oublier le temps…

    Bénies soient les averses

    sur ce sentier, elles effacent mes faux pas

    point de regrets

    seulement des faits

    quelques traces tenaces

    souvenirs amers

    pensées voraces !

    La pluie tombe…

    Sur mon visage, mes larmes déssimulées se réveillent

    Enfin libres de couler, elles s’effacent…

    ©Moi-Même


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique